Le calcaire provoque de nombreux problèmes, dont beaucoup sont invisibles au début, mais qui sont au final très onéreux.

Ce qui se voit rapidement :

  • L’état des robinetteries ! Les robinets, les lavabos, les éviers, la douche sont envahis d’un dépôt blanc très inesthétique. La robinetterie devient terne. Le calcaire incrustant devient très difficile à supprimer sans l’usage de produits de nettoyage surpuissants. Cela nécessite un entretien très régulier.
  • Les équipements électroménagers (cafetières, bouilloires) s’entartrent et s’usent rapidement
  • Les conséquences sur les peaux sensibles sont amplifiées lorsque l’eau est calcaire (peau qui se dessèche, démangeaisons, irritations, …)

Ce qui reste invisible quelques mois :

  • Le tartre s’incruste autour des corps chauffants (résistances électriques des chauffe-eau, échangeurs à plaques des chaudières), et augmente ainsi les besoins en énergie pour chauffer l’eau. Ces équipements perdent en efficacité et en rendement, et leur durée de vie s’amenuise. Ils nécessitent des interventions de détartrage fréquentes.
  • Les canalisations s’obstruent petit à petit car le tartre incrustant se dépose sur les parois internes, laissant passer de moins en moins d’eau. Le débit d’eau diminue au robinet.
  • Les vannes d’arrêt, les mitigeurs, les pommeux de douche, les mousseurs des robinets finissent par s’obstruer. Des robinets font du goutte à goutte.

Les dépenses en entretien et réparations s’accumulent progressivement !

D’où vient le calcaire?

Le calcaire est une cristallisation faite de carbonate de calcium et de magnésium contenu dans l’eau. La dureté, ou titre hydrotimétrique, se mesure en degré français.

Un degré français correspond à 4 mg/l de Calcium ou 2,4 mg/l de Magnésium. La présence de calcaire dans l’eau ne présente pas d’inconvénient pour la santé, bien au contraire. Il n’y a donc pas de teneur maximum réglementaire.

Le calcaire, ou tartre, se forme sous l’action de divers facteurs :

  • la température élevée ou brutalement basse, et inversement,
  • le gaz carbonique,
  • le temps de séjour des cristaux dans vos canalisations.

Comme le calcaire se dépose bien plus vite lorsque l’eau est chauffée, les éléments chauffants sont les premiers touchés par l’entartrage. Avec un chauffe-eau entartré, c’est ainsi jusqu’à 64% d’électricité consommées en plus et des défaillances fréquentes des résistances de chauffe, des groupes de sécurité

Carte de France de la dureté de l’eau. Cliquer pour agrandir

Cette carte donne une moyenne par département. La dureté peut varier considérablement d’une commune à l’autre, ainsi que dans une même commune selon les réseaux d’adduction d’eau.

Graphique

3 mm de calcaire sur une résistance électrique, c’est 30 % d’énergie en plus  pour  chauffer  une même  quantité  d’eau !

A partir de 20 degrés de dureté, il est conseillé d’installer un traitement anti calcaire.

Fermer le menu
error: Content is protected !!